« Back

De la voile au camping-car, qu’en pensez-vous?

27.01.2019

Nous sommes une famille qui touche à tout. Après la voile, nous partons en vacances avec un camping-car.

Quel début décontracté : nous garons le S 75 SL derrière notre maison et très vite, les armoires sont remplies de vêtements, les courses sont dans le réfrigérateur et nous prenons plein de jouets et de jeux parce que nous avons beaucoup d’espace. Nous sommes vendredi après-midi et après la sortie d'école de notre fils, nous partirons immédiatement. Direction l’Allemagne!

Nous conduisons dans les embouteillages, mais cela ne devrait pas gâcher le plaisir. Nous aimons conduire et les enfants (Stijn 5 ans, Anna 2 ans) jouent à un jeu. Nous décidons de manger un bout en route pour pouvoir conduire après les embouteillages. Les vacances ont commencé. Après 175 km, nous arrivons dans le noir sur l’aire de camping de Ponyhof Leiting. Des amis nous ont dit que nous pouvions rester ici gratuitement et en effet, il y a deux autres motorhomes sur la pelouse. Nous décidons de nous installer au fond.

Les enfants dorment à l’arrière dans l’énorme lit. Nous pouvons donc fermer la porte communicante et avoir le «salon» pour nous. Une fois le chauffage allumé, nous faisons un jeu et prenons un petit verre. C'est déjà si confortable. Nous dormirons dans le lit de pavillon au-dessus du coin salon.

Le lendemain matin, nous déjeunons ensemble à table. Lorsque le Ponyhof ouvre, les enfants foncent immédiatement vers la plaine de jeux. Il font plusieurs tours sur un poney et jouent autour du camping-car. Nous profitons également de la liberté dont nous bénéficions maintenant, ce qui contraste également avec la navigation à la voile avec des enfants. Là, vous surveillez constamment les enfants, leur faites porter des gilets de sauvetage, changez les couche en cabine, virez de bord, amarrez ou désamarrez. Ici, je déplie ma chaise, et je lis un livre; sentiment de vacances!

Dans le grand garage, nous avons pu placer tous nos vélos. Vers la fin de l'après-midi, nous nous rendons au village à vélo et mangeons dans une pizzeria. Stijn adore l’idée de « traverser »  l'Allemagne à vélo, et je dois avouer que je suis fière de ses exploits.

Dimanche nous partons pour l'Eiffel. Max conduit le camping-car avec aisance et sur le chemin, je regarde les options d'hébergement. Nous choisissons un camping et nous nous y rendons. C'est une belle balade et le camping est situé dans une vallée à proximité d’un ruisseau. Ce n’est clairement plus le rush de la haute saison, et le propriétaire ne semble plus avoir très envie de travailler. Fin de saison. Pour nous, cela ne devrait pas gâcher le plaisir et avec une aire de jeux devant la porte, les enfants se divertissent et nous profitons toujours du soleil de la fin de l’été. Nous cuisinons dans le camping-car pour la première fois et nous aimons ça.

Le lendemain matin, nous nous promenons dans les bois. Couleurs d'automne, champignons et belles vues. J'avais hâte de vivre ces moments!

Ensuite, nous continuons notre route et allons à Trèves où nous trouvons une aire de camping-car chez un vigneron. Cet après-midi, nous restons dans le camping-car et nous amusons en jouant à des jeux de société, cuisinons de la bonne nourriture, prenons une douche et allons nous coucher de bonne heure.

Demain matin, nous nous rendrons au centre de Trèves. Cette ville gagne à être visitée, avec de très beaux bâtiments anciens et un centre ville agréable. Nous prenons le petit train qui traverse la ville et mangeons un délicieux gâteau pour fêter à nouveau les vacances. Nous faisons l’un ou l’autre achat et revenons au motorhome. Un quart d’heure plus tard, les vélos sont rangés à l'arrière, tout est attaché et nous continuons notre voyage vers la France. L’après-midi, nous sommes avec les enfants dans la piscine chauffée du camping de Saverne. Ici nous restons deux nuits et visitons la belle ville, nageons quelques fois et profitons du calme. Il fait plus frais et nous réalisons que le long et bel été est vraiment terminé. Dans le camping-car il fait bien chaud. Avec tout le confort à bord, vous pourriez passer toute l'année en vacances avec ce camping-car.

Nous décidons de reprendre la route. Destination: Luxembourg. Nous garons le camping-car dans le centre et visitons les Casemates du Bock. Avec les enfants, nous cherchons des canons et profitons d’une vue magnifique sur la ville. Ensuite, nous prenons un verre au centre et décidons de nous rendre au camping à la périphérie de la ville. Nous sommes à côté de l'aire de jeu et les enfants peuvent encore jouer pendant que nous préparons le dîner.

Le lendemain matin, nous remontons vers Plopsaland, à Coo. Après une autre route fantastique, nous posons le camping-car sur le parking adjacent de Plopsaland et cherchons un café pour y déguster une bière belge. Le lendemain, les enfants (et nous, les  grands enfants) profitons pleinement de tous les plaisirs de Plopsaland.

Le soir même, nous repartons vers les Pays-Bas. Comme la distance vers la maison est conséquente, nous décidons de camper une nuit de plus aux Pays-Bas afin de pouvoir rentrer confortablement le dernier jour. Nous arrivons tard à l’Eurocamping de Vessem et nous y endormons immédiatement. Le lendemain matin, nous sommes chaleureusement accueillis, les enfants reçoivent des pages à colorier pour la route ; ce camping est vivement recommandé, avec ses piscines extérieures, ses plaines de jeux, ses court de tennis, et cela pour seulement 10 euros!

Les vacances sont maintenant vraiment terminées et nous arrivons à la maison vers midi. Nous nettoyons à nouveau le camping-car et rentrons toutes nos affaires, ce qui est très facile quand on arrive à la maison. Les enfants sont très malheureux et indiquent qu'ils veulent déménager dans le motorhome. Vacances réussies!

Max, Maureen, Stijn et Anna